Comment réaliser un vidéoclip à petit budget?

Faire un clip video professionnel sans se ruiner peut s’avérer difficile…  Voici une méthode très simple que j’applique à chaque fois que je dois tourner un clip avec peu de budget. J’ai fais beaucoup d’erreurs en réalisant mes premiers clips. Mes productions ont été jalonnées de revers. J’ai utilisé ces échecs pour progresser mais tout ça m’a pris énormément de temps. Ces 10 points vous feront gagner beaucoup de temps. Ils sont une très bonne base pour développer une idée de vidéoclip qui aura de la gueule. On y va!

1. Trouver l’idée

Le clip est un format très concurrentiel mais ce n’est pas parce que des centaines de nouveaux clips sont publiés chaque jour sur YouTube qu’il n’y a pas de place pour le vôtre. Même si j’y travaille, je ne connais pas encore de recette miracle pour se faire remarquer. Alors, si vous n’avez pas encore trouvé l’idée originale qui surprendra tout le monde, je vous propose de partir de vous-même. Quelles sont vos passions et vos talents en-dehors de la musique? Y a-t-il parmi elles un domaine qui pourrait coller avec l’univers d’un clip?

Trouver une idée de clip à partir d’une de vos passions présente des avantages et des inconvénients :

Les avantages

  • Vous serez motivé.
  • Vous aurez accès à tout un univers gratuitement. Vous avez déjà votre équipement et votre abonnement à la salle. Votre entraîneur sera très heureux de vous laisser les clés pour y tourner votre clip, le tout à très peu de frais. Et puis il y a les copains qui pratiquent la même discipline qui seront heureux de vous donner un coup de main ou d’apparaître dans le clip.
  • On verra à l’écran que vous êtes bon dans cette passion. Un bon nageur, un bon cavalier, un bon motard, un bon boxeur : ça se remarque tout de suite.
  • C’est l’occasion de montrer à vos fans une autre facette de votre personnalité
  • Vous pourrez aider en postproduction à choisir les plans les plus réussis ; ceux où ta jument est en réelle connexion avec vous par exemple.
  • Ce sera un beau souvenir en images d’un domaine qui vous passionne.

Les inconvénients

  • Le nombre de vos passions n’est pas illimité. Ça marchera une fois ou deux et puis il faudra trouver d’autres idées.

Partir de vos passions en-dehors de la musique pour développer votre idée est donc une piste intéressante quand on travaille à la débrouille.

2. Trouver un endroit en relation avec cette passion

Essayez de trouver un lieu en relation à votre passion. Il faut idéalement un endroit cinégénique (qui a de la gueule à l’écran). Si vous aimez l’équitation votre cheval est certainement dans un manège, votre moto ou celle d’un pote dans un beau grand garage. Si vous pratiquez les arts martiaux ; vous vous entraînez dans une salle avec des sacs de frappe et un ring de boxe. Et si vous n’avez rien sous la main, il y a certainement un ami d’un ami d’un ami qui possède un très bel endroit. En en parlant au prochain entraînement, les choses se débloqueront certainement !

Privilégiez un endroit grand pour pouvoir accueillir toute l’équipe, l’éclairage et le matériel image. Idéalement avec un parking à proximité, un espace pour manger avec un frigo, une grande table avec des chaises et de l’électricité à disposition.

faire un clip video professionnel
Dans le clip Guts Over Fear du rappeur Eminem, un homme décide de se lancer dans les combats de boxe pour se refaire financièrement

 

3. Une seule journée de tournage centralisée dans un seul lieu

Comme votre budget est limité, le mieux c’est de tourner tout le clip en une seule journée dans ce lieux et de le décliner en 4 « spots », c’est-à-dire 4 espaces visuellement très différents, avec des ambiances lumineuses différentes.

Prenons par exemple le dernier clip que j’ai réalisé : Maya, la chanteuse, est une droguée d’équitation. Elle a vu naître sa jument et pratique ce sport avec un très bon niveau (heureusement car elle a failli chuter plusieurs fois pendant le tournage).  On est allés voir ensemble son manège et j’ai repéré 4 endroits intéressants :

  1. La piste couverte
faire un clip video professionnel
L’envers du décor
faire un clip video professionnel
Le résultat à l’écran. Maya en pleine chorégraphie !

2.  Le foyer

faire un clip video professionnel
L’envers du décor
faire un clip video professionnel
Le résultat à l’écran

3. La prairie avec le cheval

faire un clip video professionnel
L’envers du décor, avec Julien au cadre qui est toujours excité lorsqu’on essaie des choses un peu plus complexes
faire un clip video professionnel
Le résultat dans le clip. Heureusement que Maya est une très bonne cavalière

4. Un chemin à proximité

faire un clip video professionnel
L’envers du décor, en contre-jour
faire un clip video professionnel
Le résultat dans le clip

4. Ecrire un scénario

C’est l’histoire que vous allez raconter. Vous avez certainement déjà une ébauche, une note d’intention qui vous plaît. Maintenant que vous savez où vous allez tourner, c’est le moment d’aller plus loin et de développer la narration précisément.

Pour le clip de Maya je suis parti du manège et j’ai essayé d’écrire une histoire simple qui collerait avec le thème de la chanson (sans pour autant l’enfermer dans une seule interprétation). Mon idée de base était de raconter une histoire d’amour quasi sensuelle entre un être humain (Maya) et un animal (sa jument) : une métaphore inversée du thème de la chanson. Je tenais mon sujet, il ne restait plus qu’à le développer!

Voici un extrait de mon scénario, après développement de l’idée :

SEQ 1 : SCENE d’OUVERTURE– MAYA et LA JUMENT

Extérieur / Jour – Entre chiens et loups son in / 25fps

Plan fixe sur la prairie. La jument broute au loin. On entend des pas arriver de derrière. Maya apparaît de dos en robe de soirée talons en main et pieds nus. Elle laisse tomber ses talons par terre. Cut. La musique démarre

SEQ 2 : 1er couplet 0 :00 – 0 :23

Intérieur / Jour / Ralenti 50fps

Gros plan sur les doigts de Maya debout devant un mur en bois. Elle tient une tasse colorée dans laquelle on devine une bonne petite recette vegan. Avec une fourchette, elle plonge très légèrement dans la tasse et l’amène à sa bouche pour goûter du bout des lèvres. La caméra suit le mouvement. On découvre le visage de Maya qui commence à chanter.

Transition : Fin du premier couplet, sur le coup de percu, Maya quitte le cadre en « tombant » droite cadre. On retrouve ensuite Maya exactement dans la même valeur de plan, habillée différemment, avec une autre mise en lumière, au milieu de la piste. Ses musiciens sont derrière elle.

Vous pouvez accéder au reste du scénario en cliquant ici 

Quelques questions qui vous aideront à développer les détails de votre scénario :

  • Quelle est l’émotion principale qui se dégage?
  • Quelle est la scène d’ouverture (les 10 premières secondes)?
  • Quelle est la dernière image ?
  • Comment l’artiste est-il présenté?
comment-realiser-un-clip-video-musical
Dans le célèbre western de Sergio Leone “Le Bon, la Brute et le Truand”, on apprend en 2 plans beaucoup de choses sur le personnage : il est poursuivi (sa tête est mise à prix), il aime la bonne chair, il est alcoolique, armé et c’est un petit marrant!
  • Que se passe-t-il pendant le premier couplet ?
  • Que se passe-t-il dans le premier refrain ?
  • Quelle est la transition entre le couplet et le refrain : raccord dans le mouvement, passage au flou, mouvement de caméra, bruitage, …
  • Que se passe-t-il pendant le pont?
  • Quelle est la progression de la narration?
  • Y a-t-il des effets de narration : une intrigue, une rythme narratif, une point de vue particulier, une métaphore, etc?

Vous verrez qu’en commençant à réfléchir à tout ça, les idées vont venir petit à petit, ça va structurer votre clip.

5. Rester raisonnable

Ça paraît évident et pourtant il m’est arrivé de nombreuses fois de coucher sur papier des idées complètement folles. Dans un premier temps c’est bien de laisser aller son imagination, d’écrire un grand nombre d’idées sans s’arrêter pour les évaluer dans un second temps uniquement (technique du remue-méninges). Au moment d’être critique pour faire le tri il faut se concentrer sur des idées simples à mettre en place. Gardez donc les plans aériens, la construction de décors, les mouvements de caméras stabilisés, les danseurs en costume pour une prochaine fois. Vous vous ferez plaisir à ce moment-là !

Le principe de simplicité est valable également pour filmer un concert, j’en parle dans cette vidéo : 8 conseils clés pour bien filmer un concert

6. Des horaires corrects

Une idée simple permet de rester décent dans les horaires de tournage : une journée de 12 heures grand max. Dans ce contexte les super techniciens qui font déjà un effort financier pour vous aider reviendront avec plaisir. Vous parviendrez à rester concentré du début à la fin et l’ambiance sur le plateau sera positive.

Il faut aussi soigner tout le monde sur le tournage avec un repas correct, des boissons, quelques snacks, un espace pour s’asseoir au calme. Dites-vous que tout le monde sera de bien meilleure composition et que ça se sentira dans le résultat final.

7. Valider le scénario AVANT le tournage

Une fois votre scénario en main, vous allez pouvoir faire valider vos idées par l’équipe, les musiciens, le chef-op, le propriétaire du lieu, … AVANT le tournage. Ça vous évitera les mauvaises surprises. Ça vous permettra de confronter vos idées avec la réalité du terrain, du matériel (image et lumière), les possibilités techniques, la météo, etc.

8. Le découpage technique

Le découpage technique c’est vraiment le truc le plus casse-pieds à rédiger mais quel outil! Quel gain d’efficacité sur le tournage et au montage. Quand on a un budget limité c’est le pétrole !

Le jour du tournage vous êtes sur le terrain, loin du bureau, il se passe plein de trucs stressants ; matériel défectueux, retards, imprévus, etc. C’est compliqué de rester concentré, de ne rien oublier, d’être précis dans la mise en scène et les attentes au cadre. Avec votre découpage vous êtes certain de ne rien oublier et de travailler avec précision.

Ma technique infaillible pour le rédiger une bonne fois pour toutes : dès que mon scénario est écrit, je commence la journée suivante par l’écriture du découpage technique. Je coupe internet, mon GSM et demande à ne surtout pas être dérangé. Avec de la concentration vous pouvez le terminer en une matinée. Si si 🙂

comment-realiser-un-clip-video-musical
Extrait de mon découpage technique pour le clip de Maya

 Mon découpage technique complet est disponible ici

9. Soigner le maquillage et le stylisme

Les fringues et le maquillage sont beaucoup plus importants qu’on ne le croit. Essayez d’avoir 4 silhouettes complètement différentes, avec à chaque fois un maquillage distinct et une coiffure à part.

Un chouette stylisme et un vrai maquillage pro, ça aide vraiment à avoir de belles images et ça ne coûte pas grand chose. Il faut simplement chercher dans les vêtements des artistes et engager un maquilleur le jour du tournage.

Mon petit conseil c’est de travailler sur les contrastes, de mélanger des univers qui n’ont rien en commun. Par exemple :

  • Une veste en cuir et une guitare électrique à porter au milieu de la nature
  • Une robe de soirée portée sur un cheval
  • Un costume trois pièces dans une étable

Au plus c’est gros, au plus ça passe! Un clip ce n’est pas un documentaire sur le réel mais bien une fiction, une oeuvre de l’esprit. Certains artistes ne comprennent pas toujours ça. Ils ont l’impression d’être déguisés. Ce fut le cas avec Maya. J’ai vraiment dû insister lourdement pour qu’elle porte une robe de soirée sur son cheval. Elle trouvait que ça ne correspondait pas à sa personnalité. “Cette robe ce n’est pas moi” me répétait-elle.

Je me suis engagé à retourner les plans à mes frais si ça ne lui convenait pas. Carrément! Au final elle a trouvé ça très réussi et m’a remercié d’avoir “imposé” le stylisme. Ouf…

faire un clip video professionnel
Stylisme 1 : combi noire et sneakers blanches. Maquillage naturel (“nude”) et cheveux attachés
faire un clip video professionnel
Stylisme 2 : débardeur blanc, veste kaki, jean bleu et pieds nus. Maquillage “golden” et cheveux lâchés
faire un clip video professionnel
Stylisme 3 : perfecto, t-shirt blanc, jean noir, sneakers noires. Maquillage : smooky eyes, pinces dans les cheveux, rouge à lèvres bien rouge
faire un clip video professionnel
Stylisme 4 : robe de soirée couleur pourpre (complémentaire au brun du cheval), pieds nus, cheveux mouillés. Maquillage coloré (“Pop-make up”), rouge à lèvres

 

J’ai demandé aux musiciens de s’habiller en costume trois pièces en les encourageant à porter des accessoires : bagues, bracelets, pochette, foulard, lunettes de soleil, gilets, gants en cuir, montre, chapeau fedora ou trilby – pas de chapeau de cowboy. Ils ont été très coopératifs et ont joué le jeu sans réserve!

faire un clip video professionnel
Ne pas oublier de prévoir une base maquillage sur les musiciens

10. Photos et vidéo des coulisses

Prévoyez une personne pour réaliser quelques photos du tournage et une petite vidéo des coulisses. Ça vous servira pour la promo.

J’ai d’ailleurs réalisé un vlog de ce tournage dans le manège qui est disponible ici : http://bit.ly/2wLqOtx

Ainsi qu’une version vidéo (raccourcie, on est sur YouTube hein) de cet article :


Voici comment réaliser un clip vidéo musical à peu de frais. Je ne peux pas tout rassembler dans un seul article. Il reste d’autres points importants comme le choix d’un chef opérateur, d’une caméra et des optiques, la réalisation de ralentis sur le lipsynch et bien d’autres.

N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires et à faire part de votre expérience en vidéoclip, j’y réponds systématiquement.